Vietnam: Aide et Action accompagne le retour à l’école des enfants marginalisés

Publié dans Actualités

Alors que COVID-19 et catastrophes naturelles menacent les populations les plus vulnérables, Aide et Action distribue une aide alimentaire d’urgence et mène des activités d’éducation à la santé et à l’hygiène dans le nord-ouest du Vietnam.

Le Vietnam a été salué par les médias internationaux pour sa réponse rapide à la pandémie de Coronavirus et le confinement du pays dès janvier 2020. Après trois mois de fermeture des écoles, ce pays est l’une des premières nations à rouvrir ses salles de classe. Si la reprise de l’éducation peut indiquer un pas supplémentaire vers la normalisation post-pandémique, les populations les plus vulnérables du pays sont toujours affectées par la crise ainsi que par d’autres problématiques. Dans les provinces de Hoa Binh, Lau Cai et Lai Chau, situées dans le nord-ouest du Vietnam, Aide et Action a mis en œuvre un certain nombre d’activités pour accompagner les personnes marginalisées que ce soit par la pauvreté ou l’éloignement géographique.

Les conditions météorologiques constituent une menace supplémentaire

Dans le district de Da Bac, les récentes fortes pluies, tempêtes et glissements de terrain ont exacerbé une situation déjà précaire pour les habitants vivant sous ou près du seuil de pauvreté. Les mesures d’urgence préventives du COVID-19, telles que les restrictions aux voyages et au commerce de ces derniers mois, ont entraîné une nette réduction des moyens de subsistance des habitants du district, en particulier dans les communes de Tien Phong, Doan Ket et Vay Nua où nous intervenons.

Pour soutenir les personnes confrontées à des niveaux de pauvreté ou d’insécurité alimentaire accrus, Aide et Action a distribué 5 400 kg de riz à 360 familles dans le district de Da Bac le 11 mai dernier. Un soutien opportun, à un moment où leurs maisons avaient été endommagées par les tempêtes. Les familles se demandaient comment elles pouvaient réparer leur habitation et subvenir aux besoins de leurs familles en même temps.

Éducation à l’hygiène

Alors que les enfants retournent à l’école, Aide et Action met l’accent sur l’importance de bien se laver les mains et sur l’éducation à la santé et à l’hygiène. Le 12 mai dernier, nous avons fourni 1 500 savons à 750 élèves du primaire (dont 45% de filles) et 61 bouteilles de désinfectant aux écoles primaires du district de Da Bac.

Mais ces équipements ne suffisent pas, les enfants doivent également savoir comment les utiliser efficacement. Pour soutenir notre démarche d’éducation à la santé et à l’hygiène, nous avons également distribué des brochures sur le lavage des mains, ainsi que les mesures préventives à mettre en place, à la maison et à l’école, pour prévenir les maladies.

Des tâches supplémentaires pour les enseignants

Le 11 mai dernier, les enfants scolarisés en maternelle et au primaire ont repris le chemin de l’école. Alors que la majorité des élèves étaient ravis de retourner en classe, de revoir et de jouer avec leurs camarades, leurs enseignants, eux, craignaient que les écoliers aient oublié ce qu’ils avaient appris auparavant.

En plus de permettre aux enfants de se remettre à niveau, les enseignants sont également chargés de procéder à des contrôles de santé et de sécurité. Le retour à l’école s’accompagne donc de nouvelles directives : les températures doivent être vérifiées, les mains doivent être lavées plus fréquemment et un cours d’éducation à l’hygiène doit être dispensé chaque semaine.

Aide et Action met l’accent sur le renforcement des capacités des enseignants. Nous pensons qu’à mesure que l’éducation reprendra son cours normal, après la pandémie, les enseignants feront partie intégrante de la promotion de la santé, du bon développement et du bien-être de chaque enfant. Nous continuerons également d’aider les enseignants avec lesquels nous travaillons à développer les compétences et les outils dont ils ont et auront besoin pour répondre aux besoins de leurs élèves.