Un Genevois découvre les projets d’Aide et Action à Madagascar

Filippo Marconi, Genevois de 18 ans, s’est rendu en avril 2014 à Madagascar pour y découvrir les projets d’Aide et Action. Depuis 2010, l’association y met en œuvre le projet « Préscolaire pour Tous » afin de donner accès à une éducation de qualité à 7’000 enfants âgés de 3 à 5 ans, dans 4 régions de l’île. Qu’en est-il du projet ? Filippo nous fait part de ses impressions.

« Cette mission m’a montré beaucoup de choses. Je trouve le projet Préscolaire pour Tous très intéressant car il vise des enfants dès l’âge de 3 ans, un âge très important et décisif pour le futur. Il est donc nécessaire de leur donner une bonne éducation dès le début afin qu’ils soient mieux préparés pour la suite. » Au court de son séjour, Filippo a pu aller à la rencontre des acteurs sur le terrain: « (…) les éducatrices m’ont expliqué les problèmes qu’elles rencontrent avec les enfants. Par exemple le fait que la plupart des enfants sont livrés à eux-mêmes après la classe, qu’à la maison les parents ne les éduquent pas car ils sont souvent absents et que les salaires des éducatrices sont très bas.[…]J’ai aussi eu l’occasion de visiter les classes. Je trouve que ces éducatrices ont un courage et une force extraordinaire car elles m’ont expliqué que ce n’est pas facile d’enseigner dans un tel environnement. De plus elles continuent à faire ce travail remarquable malgré aucune aide de l’Etat et donc un salaire très bas. »

Filippo a également eu l’occasion d’échanger avec le Maire de la commune Ambodifasika Itaosy, en banlieue de Tananarive: « J’ai trouvé ce maire très intéressant car il essaye de tout faire pour améliorer sa commune en particulier dans le secteur de l’éducation. On voyait dans ses réponses la force et l’envie de se battre pour les enfants. Il était d’un côté très réaliste et avouait tous les problèmes liés au gouvernement mais à chaque fois il essayait d’élaborer une solution constructive ».

Malgré les difficultés rencontrées sur le terrain, c’est avec espoir et enthousiasme que Filippo a terminé son séjour aux cotés de l’équipe d’Aide et Action à Madagascar « Je trouve le projet Préscolaire pour Tous très intéressant. Malheureusement j’ai pu constater qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire avant que le préscolaire devienne accessible à tous. […] Mais c’est lorsqu’on rencontre des éducatrices qui malgré leur salaire, le matériel et les infrastructures pas toujours adéquates à ces enfants, qui s’engagent totalement dans leur éducation, qu’on réalise que les choses vont changer. […]
Un grand merci à Filippo pour ce témoignage!