Inondations à Madagascar : réhabilitation des centres de petite enfance

Contexte

Le 22 février 2013, le cyclone Haruna bouleverse la vie des communautés habitant les districts de Toliara I, Sakaraha et Betioky Atsimo à Madagascar. Celui-ci fait une trentaine de victimes, une centaine de blessés et plus de 45 000 sans abris. Plus de 7 000 hectares de rizières sont inondés en quelques jours, détruisant ainsi la seule source de revenus de nombreuses familles. Enfin, une école sur deux est démolie. La vie reprend son cours rapidement mais dans des conditions très difficiles.

Dans certaines localités, les cours se font dehors, sous des arbres, dans d’autres, chez des particuliers qui ont encore leur maison. Dans certains villages, des parents d’élèves et enseignants, par leurs propres moyens, remettent des salles de classe en état. Mais de nombreux enfants quittent l’école par manque d’argent ou parce que les parents sont partis ailleurs pour trouver de nouveaux moyens de subsistance.

Principales activités

Présente à Madagascar au moment du cyclone, Aide et Action a lancé un projet d’urgence pour restaurer au plus vite de bonnes conditions d’apprentissages notamment à destination de 500 enfants de moins de trois ans. Des bâtiments scolaires ont été réhabilités et du mobiliser remplacé dans 6 établissements : clôtures remplacées, portes et toitures réparées, mobilier et matériel scolaire rachetés, aires de jeux et bacs à sable réinstallés…

Ces actions ont été réalisées dans le cadre du projet Préscolaire pour Tous mené par Aide et Action à Madagascar.

Lieu du projet / Toliara I, Sakaraha et Betioky Atsimo, Madagascar,
Région / Madagascar
Domaine / Petite Enfance, Urgence et Post-Urgence
Durée / 2014
Le projet concerne / 496 enfants de 6 centres préscolaires publics
Chef de projet /
Faire connaître ce projet