Projet d’appui à la promotion et modélisation des Passerelles Educatives

Publié dans Actualités

Des journalistes français sur le site de Danzama Kouara

Le 21 juin 2018, quatre journalistes français accompagnés d’une représentante de l’AFD Niger et de l’équipe d’Aide et Action Niger se sont rendu à Danzama Kouara, un site du Projet d’appui à la promotion et modélisation des Passerelles Educatives (PassEduc), dans la banlieue de Niamey pour s’enquérir des conditions de démarrage du projet. La visite terrain a été organisée par l’ONG partenaire opérationnel RECAC.

Danzama kouara est un village situé dans l’arrondissement communal Niamey 2. Il compte 11 707 habitants dont 6032 femme et dispose d’une école formelle, d’une madersa et d’un jardin d’enfant. L’école primaire formelle a un effectif de 1024 élèves dont 512 filles. C’est ce site que les journalistes français ont visité le 21 juin dernier. Ils ont assisté à une séance de formation des membres des structures éducatives de bases CGDES, AME et APE et à une séance de causerie éducative avec les enfants pré inscrits. Un des moments forts a été les témoignages des enfants modèles, issus des classes à passerelles pour partager leurs expériences, leurs parcours scolaires et leurs perspectives d’avenir. A l’issue de ces séances, les journalistes ont posé plusieurs questions aux parents sur leurs intérêts pour l’éducation des enfants et les difficultés qu’ils rencontrent.

En marge des échanges en plénière, les journalistes ont réalisé plusieurs entretiens avec la chefferie, les membres des structures participatives de l’école telles que les Associations des Mères d’élèves, comités de gestion décentralisés des établissements scolaires et les enfants déscolarisés et non scolarisés.

En rappel le Projet Passerelle Educative (Pass-Educ) a été initié par Aide et Action Niger. Il a démarré officiellement en décembre 2017. Il vise à récupérer environ 2000 enfants déscolarisés et non scolarisés dans les régions de Niamey et Tillabéry à travers la mise en place et l’animation des classes à passerelles. Cette initiative permettra aux enfants d’acquérir des compétences de base pour leur transition vers une éducation de base formelle ou vers la formation professionnelle. Le projet Passerelles Educatives a obtenu le financement de l’Agence Française de Développement (AFD) dans le cadre de l’Alliance Sahel lancée par la France, l’Allemagne, l’Union Européenne, la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement en appui à la mise en œuvre de projets à résultats rapides dans les secteurs clés pour le développement des pays du G5 Sahel. Le projet est mis en œuvre par des ONG nationales RECAC et ONEN avec l’appui de l’ONG française GREF.

Les actions et activités réalisées

  • la pré-identification des sites potentiels en collaboration avec les inspections de l’éducation non formelle et de l’alphabétisation, ainsi que des mairies de la zone cible ;
  • la sensibilisation des populations et le dénombrement des enfants non scolarisés et déscolarisés;
  • la pré inscription de 1370 enfants de 9 -14 ans dont plus de 560 filles ;
  • la signature des contrats de partenariat avec les communautés des 40 sites retenus ;
  • les causeries éducatives avec les enfants recensés dans les différents villages et quartiers;
  • la formation des membres des Comités de Gestion Décentralisée des Etablissements Scolaires (CGDES).