L’éducation comme moyen essentiel de lutter contre le travail des enfants

L’Organisation internationale du Travail (OIT) annonce à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants que l’éducation est un outil essentiel pour mettre fin au travail des enfants. Elle publie un graphique montrant que les enfants non scolarisés sont plus susceptibles de travailler que les enfants qui vont à l’école et que les enfants qui vont à l’école tout en travaillant sont plus susceptibles que les autres d’échouer et d’abandonner l’école. Dépourvus de qualification, ils sont ainsi plus vulnérables et en proie à toutes formes d’exploitation.

Aide et Action, engagée depuis plus de 30 ans dans la lutte contre le travail des enfants par l’éducation, ne peut que se réjouir d’une telle annonce. En sensibilisant les familles à l’importance de l’éducation des enfants, en permettant aux parents d’améliorer leurs revenus par des formations ou des micro-prêts, notre association favorise la scolarisation des enfants et de fait prévient leur mise au travail. Aide et Action mène également un travail de réinsertion à la vie sociale et scolaire auprès des enfants des rues au Cambodge et au Laos.

Dans le monde aujourd’hui (Source Organisation Internationale du Travail) :

  • 10 % des enfants entre 5 et 14 sont engagés dans une certaine forme de travail
  • 120 millions d’enfants d’âge scolaire dans le monde du travail, contre 186 millions en 2000.
  • 1/3 des enfants exercent des tâches qui menacent leur santé, leur sécurité ou leur moralité.