« Ce qu’un garçon peut faire, une fille peut le faire aussi »

Publié dans Actualités

Crédit photo : Vincent Reynaud-Lacroze

Chimène a 8 ans, elle est en classe de CM2 à l’école Tchabi Copé au Togo. Elle est ministre des sports et des loisirs au sein du gouvernement scolaire mis en place dans son école par Aide et Action. Depuis qu’elle occupe ses fonctions, sa vision des choses a beaucoup évolué. Elle nous raconte.

« Depuis que le gouvernement  a été mis en place, la vie à l’école a bien changé. Comme nous sommes censés donner le bon exemple en tant que ministres, on fait attention à nos comportements et on encourage nos camarades à faire pareil. On leur dit qu’il faut venir à l’heure en classe, apprendre ses leçons, ne pas se taquiner, respecter ses parents et ne pas abandonner les cours.

Je suis fière de mon rôle de ministre

En tant que fille, avant je n’osais pas dire grand-chose. Mais maintenant c’est différent. J’ai été élue à mon poste, alors je prends plus la parole et je ne crains pas de dire ce que je pense. Je suis fière de mon rôle de ministre. J’ai toujours aimé le sport et je ne pense pas que ce soit que pour les garçons. J’ai même organisé un match de foot à l’école et tout le monde était content.

Ce qu’un garçon peut faire, une fille peut le faire aussi. Il faut juste avoir confiance et ne pas trop douter. Pour les filles, l’ambiance a changé à l’école, maintenant on est à l’aise, on se sent libres. Il y a plus de respect et moins de violence. »

Comme Chimène, de nombreuses petites filles peuvent profiter des gouvernements scolaires pour prendre leur place et affirmer leurs opinions. C’est en encourageant les filles à prendre des responsabilités au sein de l’école que nous réduirons les inégalités dont elles sont victimes dans la société en renforçant leur confiance en elles.