Programme concerté de renforcement des organisations de la société civile et de la jeunesse Guinéenne

Contexte :

Au cours des prochaines années, le PROJEG a pour ambition de pouvoir pérenniser les dynamiques qu’il a soutenues depuis son démarrage et assurer son désengagement. Il compte accompagner des dynamiques territoriales comme les Collèges régionaux qui ont prouvé depuis 7 années leur forte capacité mobilisatrice et de prise en charge des enjeux locaux ; mais également des dynamiques thématiques comme la gouvernance du secteur minier à travers la plateforme Publiez Ce Que Vous Payez, la gestion des fonds issus de la reconversion de la dette avec la plateforme d’information et d’action sur la Dette et le développement ou la lutte contre l’impunité à travers le collectif des organisations de défense des droits de l’Homme. Par ailleurs, les prochaines années étant des années électorales (Communales en 2016 et législatives en 2018), le contexte politique est susceptible de demeurer très instable en Guinée. Dans cette situation, le travail du PROJEG paraît essentiel pour renforcer encore davantage le rôle de la société civile dans sa capacité à jouer son rôle de veille, d’interpellation pour le respect des principes de l’Etat de droit et pour la consolidation de la paix.

Objectif :

  • Amener la société civile à contribuer plus particulièrement à l’évolution des politiques et des gestions publiques les plus stratégiques au niveau national, régional et local, dans les domaines de l’environnement minier, la gestion des ressources publiques et la jeunesse.
  • Appuyer la société civile dans la consolidation de la démocratie et de la paix pour favoriser le débat public et la mise en œuvre efficace des politiques publiques.
  • Le PROJEG contribuera à l’apaisement et la consolidation de l’unité nationale, la défense des droits humains et la lutte contre l’impunité, le renforcement de la légitimité de la société civile.

Principales activités :

  1. Réinvestissement de la méthodologie d’accompagnement à l’auto-évaluation et à la prospective acquise lors de l’évaluation auprès de la dynamique de la dette : ateliers qui permettent d’aboutir à un état des lieux des dynamiques et construction de la vision d’avenir. Cet accompagnement se réalisera aussi bien au niveau national qu’au niveau régional.
  2. Ateliers de regroupement des acteurs des dynamiques pour la construction d’outils de pilotage et de mise en œuvre de leurs projets : construction du projet global, la planification stratégique, le dispositif (dont gouvernance, suivi), le modèle économique et la mobilisation des membres
  3. Accompagnement de la plateforme dette à préparer la fin du C2D (2019) en élargissant leur objet de travail à l’analyse et au suivi du budget public.
  4. Formations et accompagnements sur les procédures administratives et financières.
  5. Appui à la participation des OSC partenaires à la mise en œuvre des projets des dynamiques.
  6. Accompagnement vers leur pérennité des collèges régionaux et d’autres cadres locaux (comités de veille sur la gestion des redevances minières, les conflits fonciers, les cellules de veille citoyenne, etc.):
  7. Edition du bulletin d’information du PROJEG.
  8. Accompagnement technique de la plate-forme d’Information et d’action sur la Dette et le Développement en Guinée pour la mise en œuvre du projet de suivi indépendant du C2D :
  9. Appui à des initiatives de contrôle citoyen de l’action publique
  10. Renforcement de la plateforme Publiez Ce Que Vous Payez
  11. Renforcement des dynamiques locales.
  12. Appui au Ministère des Mines pour une consultation des élus locaux et de la société civile dans le cadre de l’élaboration des textes d’indemnisation des déplacés involontaires.
  13. Appui au projet de recherche du GEMDEV sur l’impact de l’exploitation des ressources minières sur le développement des territoires, en particulier sur les cas d’étude des sites de Fria et Siguiri. Le PROJEG facilitera le partenariat avec des instituts de recherche guinéens et des OSC
  14. Réalisation d’un guide facilitant la compréhension du processus de confection et de révision du budget national (loi des finances) : « Lire et comprendre le budget public »
  15. Guide d’utilisation du code minier :
  • Atelier de validation du guide (version papier) portant sur les dispositions du Code minier relatives au développement local avec les élus locaux et les OSC
  • Finalisation et diffusion de la version papier du guide
  • Conception et mise en ligne de la version électronique du guide
  1. Appui au partenariat entre les CEMEA et le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes autour de la construction d’une politique d’insertion des jeunes sur leur territoire
  2. Soutien au processus de participation de la jeunesse de la diaspora à la mise en œuvre du plan stratégique du Ministère de la Jeunesse :
  3. Appui au collectif des droits de l’Homme pour développer un plaidoyer sur l’adoption du nouveau Code pénal par l’Assemblée Nationale ; l’abrogation des nouveaux textes restreignant les libertés publiques
  4. Appui à l’identification d’enjeux locaux par les Collèges régionaux et soutien aux initiatives qui en émergeront
  5. Appui à des initiatives locales de lutte contre l’instrumentalisation ethnique lors des campagnes politiques
  6. Soutien à des initiatives de l’Alliance en Guinée Forestière et du Collège Régional en Moyenne Guinée sur la prévention des conflits
  7. Elaboration d’un rapport national sur des cas constatés de violations entre 2011 et 2013 en Moyenne Guinée, en Guinée Forestière et en Haute Guinée suite aux enquêtes des consortiums sélectionnés lors de l’appel à candidature 2012.
  8. Diffusion du DVD « 50 ans d’impunité en Guinée » auprès des OSC de défense des droits de l’Homme et des membres du PROJEG
  9. Sur la ligne de réactivité, le PROJEG soutiendra, dans des contextes électoraux à risques (2016-2017) des initiatives de la société civile afin qu’elle soit capable de construire des positions collectives préservant la paix.
  10. Etats Généraux de la société civile : Soutien aux initiatives qui auront été décidées lors des Etats Généraux de la société civile tenu en 2015. Ces ETG doivent permettre à la société civile de jouer pleinement son rôle dans le renforcement de la démocratie et favoriser des actions unitaires de la société civile pour être entendue sur la scène nationale et internationale lors de situations de crise.
  11. Forum de la diaspora :
  • Appui-conseil au collectif des OSC de la diaspora pour la préparation du processus : définition et suivi de la feuille de route, élaboration de l’agenda et de la méthodologie d’animation du processus, répartition des rôles entre les OSC, etc.
  • Organisation de consultations en région en vue de la tenue du Forum
  • Tenue du Forum pour la construction d’une voix collective de la diaspora afin de contribuer à renforcer l’unité nationale et la préservation de la paix dans un contexte de campagnes électorales (communales et législatives)
  • Soutien aux initiatives issues du Forum

Résultats attendus :

  • Les collectifs des OSC ont amélioré leur structuration, construit leur projet et mobilisent leurs membres, en lien avec leurs partenaires.
  • Des cadres de concertation et de mise en réseau locaux construits autour d’un partenariat pluri-acteurs sont autonomes.
  • Des OSC membres et partenaires du programme sont capables d’influencer les politiques publiques sur des problématiques locales et nationales.
  • Des OSC guinéennes mobilisent/fédèrent et contribuent à la consolidation démocratique et au maintien de la paix

Partenaires :

Agence Française de Développement

Lieu du projet / Guinée,
Région / Guinée
Domaine / Développement durable et citoyenneté mondiale
Durée / 2008 - 2015
Le projet concerne / Sur l’ensemble de la Guinée : 600 organisations dont 151 organisations membres ; Pouvoirs publics et élus locaux
Chef de projet /
Faire connaître ce projet
 

Ressources documentaires