Gouvernance participative pour la réussite scolaire

Contexte :

La gouvernance éducative est quasiment inexistante : la société civile faible et ignorée, notamment dans les orientations de l’éducation. Les choix et changements sont souvent décidés dans un cadre restreint au niveau du gouvernement. En UDC, des financements sont disponibles mais les institutionnels ont de faibles capacités de pilotage de la mise en oeuvre. A Madagascar et en UDC, on note une faible articulation entre les niveaux/structures de pilotage. Les initiatives de la société civile restent isolées et les différentes structures de pilotage existantes au niveau local restent faiblement opérationnelles.

Il existe une discontinuité des orientations nationales de l’éducation au gré des changements au pouvoir (langue d’enseignement, méthodes pédagogiques, programmes scolaires…). Ces systèmes éducatifs sont marqués par l’absence de redevabilité quant à la mise en oeuvre et aux acquis par rapport à ces politiques.

Objectif :

Renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage de l’éducation des communautés locales dans les deux pays ; améliorer la qualité de la participation de la société Civile au dialogue politique et aux décisions nationales autour de l’éducation dans les deux pays ; favoriser les échanges et la capitalisation des actions transnationales dans le domaine de la gouvernance locale éducative

Principales activités :

  • Appui à l’émergence, à la structuration et au renforcement des capacités des associations de base et de leurs organisations faîtières ;
  • Appui à l’élaboration et à la mise en oeuvre de leurs planifications éducatives ;
  • Appui à la mise en place de dispositif et d’outils de suivi des engagements politiques pris dans le secteur éducatif.

Résultats attendus :

  • Les capacités d’organisation des communautés scolaires sont renforcées dans 154 écoles de 32 communes ;
  • Les Plans locaux de l’Education dans 154 écoles et 32 communes sont élaborés et mis en oeuvre ;
  • La société civile des 2 pays met en oeuvre son plan d’action contribuant aux politiques éducatives nationales ;
  • Les enseignements tirés des actions du projet sont partagés entre les acteurs des 2 pays.

Partenaires :

Ministère de l’Education Nationale à Madagascar et aux Comores

Lieu du projet / Madagascar : 8 Districts ; Union Des Comores : 4 Communes,
Région / Madagascar
Domaine / Accès et qualité de l’Education
Durée / 2015 - 2019
Le projet concerne / 36 communes, 160 écoles primaires, différentes structures de pilotage de l’éducation au niveau des écoles et au niveau local et les acteurs éducatifs des 32 communes
Chef de projet / Charles RAKOTONANDRASANA, RME Madagascar
Faire connaître ce projet
 

https://youtu.be/wyzYS8IMs3s