Appui à l’amélioration de l’éducation de base en Casamance

Contexte :

  1. Effectifs pléthoriques dans des classes en majorité en abris provisoires : 48 élèves par classe à Ziguinchor et 47 par classe à Sédhiou en 2012, les abris provisoires représentent respectivement 24% et 41% des classes des écoles élémentaires publiques et 35% et 63% de celles de l’enseignement moyen.
  2. Un environnement scolaire marqué par les violences particulièrement à l’égard des filles : nombreux cas de mariages précoces ou de grossesses précoces dénombrés en 2012.
  3. Faible qualité les apprentissages : taux de réussite au Bac (29% à Ziguinchor et 26,37% à Sédhiou en 2013) ; 14,4% des élèves inscrits dans les filières scientifiques à Ziguinchor, 18,1% à Sédhiou contre 32,6% au niveau national).

Objectif :

Améliorer les conditions d’accueil et d’enseignement des élèves de l’enseignement de base dans les régions de Sédhiou et de Ziguinchor, améliorer la qualité des apprentissages et les compétences de vie des jeunes et renforcer la gestion participative de l’école par les acteurs locaux.

Principales activités :

  • Renforcement des compétences des enseignant(e)s,
  • Actions d’éducation parentale,
  • Dynamisation des structures locales de gestion de l’éducation,
  • Information, sensibilisation relatives aux problématiques environnementales et sociales et aux droits des enfants.

Résultats attendus :

  • Chez les élèves : les compétences fondamentales des élèves et leurs compétences de vie courante sont renforcées, les élèves ont plus de choix d’orientation vers les filières scientifiques et les élèves et particulièrement les filles sont moins victimes de violences ou d’abus.
  • Chez les enseignant(e)s : les compétences des enseignant(e)s les plus en difficulté sont renforcées, les compétences des formateurs et encadreurs sont améliorées pour l’animation pédagogique, l’encadrement du travail entre pairs ; des ressources de formation et d’autoformation sont disponibles pour les enseignant(e)s et les cellules d’animation pédagogique fonctionnent.
  • Dans les écoles et établissements : les écoles construites par le projet sont de meilleure qualité et l’environnement scolaire est amélioré et la gestion de l’école est participative et les élèves y ont toute leur place.
  • Dans les communautés : les communautés sont engagées dans la vie de l’école et oeuvrent pour sa maintenance et pour l’amélioration de l’environnement de l’école, les communautés contribuent à la mission éducative de l’école en luttant contre l’échec et l’abandon.

Partenaires :

  • Ministère de l’Education nationale
  • Agence Française de Développement
Lieu du projet / Sénégal : Casamance : Ziguinchor et Sédhiou,
Région / Sénégal
Domaine / Accès et qualité de l’Education
Durée / 2015 - 2018
Le projet concerne / Elèves des deux académies
Chef de projet / Désiré ARFA, desire.arfa@aide-et-action.org
Faire connaître ce projet