Photo salle CICAD

Partenariat Mondial pour l’Education (PME) au Sénégal

Aide et Action International active à la Conférence internationale sur le renouvellement des fonds

La 3ème conférence de reconstitution des ressources du Partenariat Mondial pour l’Education (PME ou GPE en anglais) s’est tenue le 2 février 2018 à Dakar, au Sénégal. C’est la première fois qu’elle se tient dans un pays en développement. Elle a été coparrainée par les présidents Macky SALL du Sénégal et Emmanuel MACRON de la France. 2,7 milliards de dollars ont été mobilisés pour la période 2018 – 2020 pour soutenir l’éducation de 870 millions d’enfants dans 89 pays en développement dans lesquels vivent 78% des enfants non scolarisés dans le monde.

La conférence a connu une forte participation : neuf chefs d’Etat en exercice, trois anciens chefs d’Etat, une soixantaine de ministres, les représentants des grandes organisations internationales spécialisées en éducation (ONG, organismes des Nations Unies, Agences de coopération bilatérale) et des plateformes d’OSC, des ambassadeurs de l’éducation dont la star américaine Rihanna et l’activiste des droits de l’homme et ancien enfant soldat sierra-léonais Mohamed SIDIBAY ont participé à la conférence qui a été précédée d’événements parallèles.

La Conférence de Haut niveau

La Conférence proprement dite s’est déroulée en plusieurs séquences entrecoupées de messages d’ambassadeurs de l’éducation.

  • Elle a été ouverte avec les mots de l’envoyée spéciale de l’ONU pour la Jeunesse, la déclaration de solidarité des jeunes, le mot de bienvenue du Ministre de l’Education Nationale du Sénégal, le mot d’ouverture du Ministre Français de l’Education Nationale et le discours liminaire de la Directrice du PME. Pour orienter la discussion introductive, une série de messages des partenaires de l’éducation ont été prononcés par la Directrice Générale de l’UNESCO, l’ancien président de la Tanzanie, la Directrice Générale de Save The Children Commissaire de l’Education, PME, la Secrétaire Générale Adjointe des Syndicats d’enseignants d’Ouganda, et la présidente de la Campagne Mondiale pour l’Education.
  • Les annonces d’engagements par les ministres, le Groupe des Donateurs du PME et les Etats. Ces annonces ont été entrecoupées de l’introduction de deux thèmes suivis de discussions de haut niveau : «Financer l’éducation pour apprendre» et « L’éducation : la fondation nécessaire pour atteindre les Objectifs de développement durable ».

Les annonces des Etats bénéficiaires du PME ont porté sur la part du budget national consacré à l’éducation et les engagements à augmenter cette part de financement domestique, avec des priorités ciblées et en référence à la cible recommandée de 20%.

  • La session d’intervention de haut niveauconstituée par les discours des présidents.

Une enveloppe de 2,3 milliards de dollars a été mobilisée. Parmi les donateurs, l’Union européenne apportera une contribution de 337,5 millions d’euros, suivie par la Grande Bretagne, 250 millions d’euros, et la France, 200 millions d’euros. A cela s’ajoutent la Norvège, 262 millions de dollars, le Canada, 180 millions de dollars, la Suède, 133 millions de dollars, les Emirats Arabes Unis, 100 millions de dollars, l’Australie, 90 millions de dollars, les USA 75 millions de dollars, le Danemark, 40,3 millions d’euros, la Suisse 34 millions de dollars, la Belgique, 26 millions d’euros, l’Irlande, 25 millions d’euros, l’Italie, 12 millions d’euros, la Corée, é,2 millions de dollars, le Sénégal, 2 millions de dollars et l’Espagne 1,5 million de dollars, le Luxembourg 300 000 euros.

Ces promesses de fonds sont réparties entre la contribution directe aux fonds PME, les fonds additionnels directement destinés aux agences de coopération et les financements ciblés sur des pays, des régions et des problématiques spécifiques.

Aide et Action International à toutes les étapes

Aide et Action International, ONG spécialiste de l’éducation, ne pouvait sous aucun prétexte être absente à ce rendez-vous mondial pour le financement de l’éducation. Elle a marqué sa présence de la préparation au déroulement de la conférence avec des contributions de qualité. La Direction Pays d’Aide et Action Sénégal invitée au titre de partenaire de l’éducation au Sénégal à travers une équipe composée du. Directeur Pays et de l’Assistant Technique du Programme d’Amélioration et de Diversification de l’Offre Educative en Afrique de l’Ouest, phase 3 (PADOE3) avec l’appui du gouvernant M. Bouba DIOP, membre du Conseil d’Administration de AEAI Afrique, a participé à toutes les étapes de la Conférence. Cette participation active s’est faite au titre de partenaire technique et financier du Ministère de l’Education Nationale du Sénégal et de membre fondateur de la plateforme des Organisations de la Société Civile actives en éducation du Sénégal (COSYDEP).

Les contributions de AEAI

La participation de Aide et Action International se résume comme suit :

  • La participation à l’organisation logistique des événements parallèles et de la Conférence et les contributions du Sénégal
  • Une contribution écrite de notre expérience terrain sur les « COMPETENCES DE VIE COURANTES (CVC) versée au dossier du MEN, partie du kit diffusé aux participants
  • La participation aux panels lors des évènements parallèles organisés par ANCEFA et les OSC internationales et africaines
  • La mise en place d’un stand partagé avec la COSYDEP et la Coalition France, avec des flyers et kakemono présentant AEAI
  • Une présence aux panels de la Conférence proprement dite avec distribution d’environ 200 flyers et prises de contacts
  • Un appui financier et technique apporté au MEN et à la COSYDEP
  • Participation à l’élaboration d’un document de position de la société civile sénégalaise sur le financement de l’éducation

Il s’est agi d’abord d’une rencontre qui a réuni les OSC du Sénégal autour de la COSYDEP pour la production d’un Document de position de la société civile sur le financement de l’éducation au Sénégal qui a abouti à 5 demandes clés adressées au Gouvernement du Sénégal (voir doc en annexe). Notons que cette déclaration est signée par 36 OSC dont Aide et Action.

  • Contribution aux travaux de la Commission d’Organisation et des comités techniques

Le Ministère de l’éducation nationale (MEN) a mis en place une Commission d’Organisation et des comités techniques qui ont produit des supports à diffuser pour plus de visibilité sur des expériences réussies et bonnes pratiques. Ainsi une série d’ateliers préparatoires a été organisée entre le 12 et le 15, puis entre le 19 et le 22 janvier 2018

  • La Direction Pays AEA Sénégal a participé à toutes ces rencontres préparatoires et a plus particulièrement contribué aux travaux des comités techniques dénommés « Des acquis scolaires meilleurs et plus équitables » et « Communication ».
  • AEA Sénégal a fait une contribution sur les Compétences de vie Courante (expériences développées dans le cadre des projets en cours, notamment le Projet d’Appui à l’Education de Base en Casamance (PAEBCA).

Ce document est compris dans la contribution du Sénégal à la Conférence porté par le MEN.

Ces contributions techniques et appuis à la préparation de la Conférence ont permis de faire figurer le logo d’AEAI sur la déclaration de la Société Civile sur le financement de l’éducation au Sénégal et sur le dossier de contribution du Sénégal qui a été intégré au kit des participants produit le gouvernement du Sénégal et diffusé aux participants de la Conférence.

  • L’animation d’un stand d’exposition

Un stand partagé par la COSYDEP, la Coalition France et Aide et Action a été mis en place sur le site de la Conférence. L’exposition a été préparée et animé par la COSYDEP avec la participation de Ousmane DIALLO, Assistant Technique ADOE 3 pour AEAI qui, du fait des difficultés d’accès sans accréditation n’a pu être sur le stand pendant toute la journée. Le passage des autorités dans les stands n’a finalement pas eu lieu. L’exposition est cependant restée ouverte toute la journée pour les autres participants.

Deux kakémonos et des flyers intemporels (voir images ci-dessous) ont été conçus grâce à l’appui technique et financier apporté par la DRA et à la mise à disposition par AEA France des images de l’exposition permanente dont trois planches ont été choisies pour faire les flyers. Pour des raisons d’espace limité, un seul kakemono et les flyers ont été exposés.

Un bilan de la participation à la Conférence (dont l’exposition) prévu par la COSYDEP avec le soutien d’AEAI permettra d’avoir une évaluation plus exhaustive sur l’animation du stand. Parmi les visiteurs du stand, on peut noter la Directrice du PME, le Directeur de l’Internationale de l’Education, des membres de Handicap International, de Solidarité Laïque, de la JICA, de Action Aid, ANCEFA, la Coalition Nationale EPT du Togo… (Cette liste sera complétée par le bilan de la participation prévu les prochains jours).

Les retombées potentielles pour AEAI

  • Le renforcement de la visibilité de l’Association grâce à l’exposition, aux rencontres avec les délégations et l’inscription du logo sur les documents diffusés aux participants de la Conférence
  • Un renforcement de la reconnaissance d’AEAI comme acteur majeur de l’éducation au
    Sénégal et par extension dans le monde grâce aux contributions techniques (Déclaration de la Société Civile et expériences des CVC)
  • L’accès à une information qui peut être exploitée pour le développement de partenariats et de ressources (fonds alloués aux pays et/ou agences, axes prioritaires ciblés…)
  • La connaissance des orientations et grandes tendances mondiales du développement et du financement de l’éducation définis lors de la Conférence en se rapprochant des partenaires et en intégrant ou en mettant mieux en valeur ces orientations dans nos projets et interventions.

Personnes rencontrées et points d’échange :

Il faut retenir que ces échanges ont eu lieu au cours de rencontres informelles :

  • La Délégation du Ministère de l’Education de Sao Tomé et Principe a affirmé son intérêt pour une présence d’AEAI dans le pays. il leur a été demandé d’écrire à la Direction Régionale pour officialiser cet intérêt.
  • Le représentant des syndicats d’enseignants et de la Société Civile du Cap Vert a aussi marqué son intérêt pour AEAI. Comme pour Sao Tomé et Principe, sur la base des informations fournies, une demande de manifestation officielle a été recommandée.
  • Le Ministre de l’Education du Burkina Faso, le Secrétaire Permanent du PDSEB et des membres de la Délégation Présidentielle : échanges sur les expériences de AEAI au regard des thèmes des panels
  • Action Aid Sénégal : échange de contact et engagement à prendre rendez-vous
  • Handicap International : échange de contact et engagement à prendre rendez-vous pour discuter des évolutions de Handicap et des possibilités de partenariat au Sud du Sénégal
  • HCR : souhait de reprise du partenariat pour le soutien à l’employabilité des réfugiés formés (conventions de stages)
  • Directeur international de World Vision International : échanges sur la préparation anticipée en consortium Word Vision – Aide et Action Sénégal, pour l’appel à projets Equal Access to Education in South Senegal à lancer par l’USAID
  • Mme Koumba BOLY ancienne Ministre de l’Education au Burkina Faso et actuelle Rapporteur Spéciale des NU sur le droit à l’éducation.

Espace téléchargement :

Les documents ci-dessous sont téléchargeables au format PDF


Quelques photos de la conférence :