Groupe de filles écolières au Sénégal

Education des filles : Aide et Action signe un partenariat avec l’UNICEF et le Ministère de l’Education sénégalais

Publié dans Espace presse

Le 11 novembre 2010, Journée Nationale de la Scolarisation des Filles au Sénégal, une cérémonie était organisée à l’Hôtel de Région de Kolda (Sénégal) pour officialiser la reconduite du projet éducatif mené par Aide et Action, l’Unicef et le ministère de l’Education sénégalais. 20 jeunes filles, issues des écoles de la région, étaient présentes. Elles seront parmi les premières à être scolarisées dans des écoles dotées de puits, latrines, clôtures et matériels pédagogiques. Autant d’éléments qui encourageront les familles sénégalaises à envoyer leurs enfants, les filles notamment, à l’école. Au total 50 établissements seront équipés d’ici à fin 2011.

140 écoles équipées en 4 ans

« Les filles sont les groupes les plus vulnérables dans des situations d’extrême pauvreté des familles. La problématique de leur scolarisation doit être une préoccupation partagée par tous », a insisté Madame Christina Debruin, Représentante de l’UNICEF lors de la cérémonie officielle, à laquelle ont également assisté le Gouverneur adjoint de la région, les préfets et l’adjoint au maire de Kolda ainsi que de nombreux inspecteurs de l’éducation nationale. Oumar Niang, Chef du projet d’Aide et Action, a rappelé que l’ONG avait toujours pour but « d’agir pour un monde où la dignité est assurée pour toutes et tous, grâce à l’éducation, levier du développement humain ». Il a également expliqué que le projet était en constante évolution et amélioration. Ainsi, des latrines ont été mises en place en 2009 pour répondre aux besoins des enfants en situation de handicap favorisant leur accès à l’éducation.

Mené depuis trois ans par Aide et Action et ses partenaires, le programme a déjà permis d’améliorer les conditions de scolarisation dans plus de 90 écoles des départements de Kolda et Medina Yoro Foulah (sud du Sénégal). Un premier pas considérable certes, mais qui ne doit pas s’arrêter là. Le Gouverneur adjoint de la région de Kolda a ainsi demandé à tous les acteurs de redoubler d’efforts pour atteindre les objectifs d’éducation de qualité pour tous dans la localité. Il a formulé le vœu que les enfants présents à la cérémonie réussissent leurs études pour mener à leur tour des projets de développement similaires.

L’éducation des filles et des femmes a été retenue comme axe prioritaire d’intervention lors des 2es Etats Généraux d’Aide et Action en 2004. Les 3es Etats Généraux de l’association, visant à enrichir et développer son action, se tiendront en 2011.